<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=1483239291704574&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Le concept d’entreprise étendue est apparu il y a plus de 30 ans mais il connaît un net regain d’intérêt depuis le début de la révolution digitale. Adopté par des entreprises telles que Chrysler, Dassault Aviation, Orange ou Uber, ce modèle organisationnel joue un rôle clé pour créer un avantage concurrentiel. Il devient incontournable pour respecter des times to market toujours plus courts et atteindre un haut niveau d’innovation.

Exploiter pleinement le potentiel d’une telle organisation nécessite d’être attentif à certains points essentiels : fédérer collaborateurs et partenaires autour d’une vision commune, gérer un grand nombre de partenariats, optimiser le sourcing stratégique, soigner sa position d’entreprise dominante au sein du système, etc.

Il existe des logiciels conçus pour faciliter la gestion des entreprises étendues. Choisir le plus adapté exige une compréhension pointue des challenges et écueils liés à ce type d’organisation.

>> Découvrez les 7 clés pour gérer un écosystème de partenaires

Qu’est-ce qu’une entreprise étendue ?

Aujourd’hui, les grands groupes n’ont plus la capacité de renouveler leur offre à la cadence imposée par le marché. Entre obsolescence accélérée des produits, transformation digitale et pression des nouveaux entrants, adopter le modèle d’entreprise étendue est devenu stratégique.

Rendu possible grâce au numérique et à l’accélération des échanges de données, ce modèle organisationnel consiste à s’entourer de partenaires externes, tels que des startups, freelances et d’autres types de structures. Cette union permet de défendre sa position concurrentielle en s’appuyant sur la force du groupe. L’objectif est alors de « faire ensemble » au travers d’une coopération interentreprises. Positionnés à différents niveaux de la chaîne de valeur, les acteurs concernés mettent à profit leur complémentarité dans le cadre de projets communs.

Il s’agit donc d’identifier des partenaires externes, vecteurs d’idées novatrices, avec des compétences rares ou non maitrisées en interne. C’est un moyen pour saisir de nouvelles opportunités et booster l’innovation. En retour, les organisations partenaires bénéficient d’un accès facilité au marché. Ce modèle signe donc la fin des relations verticales sous-traitant-fabricant-distributeur au profit de véritables collaborations horizontales. Chacun bénéficie équitablement du processus de création de valeur.

Dans ce modèle, le client peut aussi devenir contributeur, en participant au projet de l’entreprise centrale au même titre qu’un autre partenaire. En tant que modèle d’innovation ouverte, l’entreprise étendue est donc un lieu de choix pour appliquer des méthodes de design thinking et consumer centric.

D’une manière générale, une entreprise étendue est composée d’une entreprise centrale, occupant une position de leadership sur l’ensemble de ses partenaires, à savoir : 

  • Sous-traitants
  • Distributeurs
  • Fournisseurs
  • Startups
  • Bureaux d’études
  • Prestataires de services
  • Freelances
  • Intérimaires
  • Représentants des clients
  • Tout autre partenaire en mesure de collaborer et d’apporter de la valeur au sein du réseau

La diversité des acteurs composant une entreprise étendue crée un réseau d’interaction complexe. Par abus de langage, ce concept est d’ailleurs souvent confondu avec celui d’écosystème d’affaires. Très proches, ces deux notions sont pourtant différentes. Une entreprise étendue s’apparente à un réseau de collaboration entre entreprises complémentaires et capitalistiquement indépendantes. Un écosystème d’affaires est quant à lui bien plus large. Il peut intégrer des concurrents, des universités, des organisations publiques et bien d’autres parties prenantes. D’une certaine manière, une entreprise étendue est un écosystème d’affaires mais l’inverse n’est pas toujours vrai. Malgré ces différences, les deux types de structures partagent des problématiques communes. Elles sont toutes deux dirigées par un ou des leader(s) et soumises à des valeurs, des objectifs et des projets communs.

En savoir plus : Qu’est-ce qu’un écosystème d’affaires ?

Bien comprendre les enjeux d’une entreprise étendue

Choisir ce modèle organisationnel permet aux grands groupes de se recentrer sur leurs activités d’excellence. En s’associant à d’autres entités, ces derniers bénéficient d’autres compétences stratégiques sur le court ou le long terme. L’entreprise étendue permet ainsi d’adapter ses ressources en fonction des projets (nature et durée), de mutualiser des moyens, d’accéder à de nouveaux marchés et de renforcer son potentiel d’innovation. La puissance du groupe offre ainsi la possibilité de réduire les coûts tout en gagnant en efficacité.

Pour les grands groupes, cette stratégie est une bonne manière d’assurer une position dominante et compétitive sur le marché. Cette stratégie permet notamment de profiter du pouvoir innovant de startups disruptives en partageant éventuellement des brevets. Le rôle de l’entreprise leader est alors d’assurer la coordination entre les différents collaborateurs, fournisseurs et partenaires externes. Au sein d’un service R&D, cette logique collaborative permet notamment de déployer l’open innovation.

Les avantages de l’entreprise étendue en bref 
  • Économies d’échelle
  • Respect du time to market
  • Agilité
  • Flexibilité
  • Accès facilité à l’innovation et à un large panel de compétences
  • Pouvoir d’adaptation aux évolutions technologiques
  • Renforcement de la position de leader
  • Accès à de nouveaux marchés et opportunités

 

Les challenges de l’entreprise étendue

Pour assurer la réussite de ce modèle organisationnel, l’entreprise leader doit faire face à de nombreux challenges. Bien que transversal, ce type de communauté nécessite une organisation globale. L’entreprise centrale est ainsi responsable d’orchestrer ce vaste réseau de partenaires hétérogènes (taille, métier, position au sein de la chaîne de création de valeur, etc.) et des collaborateurs concernés en interne.

A ce titre, l’entreprise leader doit être prête à gérer la diversité et la richesse des flux d’information. Elle doit permettre un échange direct entre collaborateurs internes et partenaires externes malgré leur éloignement géographique. Pour ce faire, il est indispensable que tous les acteurs utilisent une plateforme commune. Chacun doit pouvoir donner son avis sur le projet en respectant un principe de coactivité (conception, élaboration et production en communauté).

Le leader a aussi un rôle fédérateur face à des entités hétérogènes issues d’horizons, de secteurs et de métiers différents. Son rôle est de favoriser leur engagement et le partage d’une vision. Il doit faire en sorte que les collaborateurs adhèrent tous à une culture commune (valeurs, missions, objectifs, méthodes de travail, règlementations, etc.) Cette globalisation de l’activité nécessite par ailleurs d’acculturer les salariés au concept d’entreprise étendue. Ces derniers doivent être préparés aux implications de l’innovation ouverte et à la gestion d’un écosystème de partenaires. Cette préparation consiste le plus souvent à former les équipes sur ces sujets pour favoriser leur ouverture à la diversité.

D’un point de vue plus stratégique, l’entreprise étendue doit être en mesure d’optimiser son écosystème de partenaires à toutes les étapes de son cycle de vie. Identification, sourcing de startups, coordination de compétences étendues, instauration d’une relation durable et de confiance avec les partenaires, révision ou clôture des partenariats… Les étapes sont nombreuses et bien souvent interdépendantes. Pour réussir cette tâche, l’entreprise leader du réseau doit avoir une vue globale des partenariats et être capable d’évaluer leur contribution dans la création de valeur.

Télécharger le livre blanc Les 7 clés pour gérer un écosystème de partenaires

Dans un contexte de coopétition (contraction entre coopération et compétition), l’entreprise leader de l’écosystème de partenaires doit soigner sa position centrale. Elle doit continuer à être le décisionnaire principal pendant toute la durée des projets. En tant que gestionnaire pivot, il est nécessaire qu’elle puisse appliquer son droit de contrôle à tout moment. Le risque de la stratégie partenariale est en effet de passer d’un élargissement des frontières à une véritable dissolution de l’entreprise leader au profit de ses partenaires. En lui faisant perdre de vue sa mission première, cet écueil peut la mener à se faire dépasser par ses coopétiteurs.

Quelle est la valeur ajoutée d’un logiciel pour entreprise étendue ?

Un logiciel pour entreprise étendue offre un soutien pour gérer au mieux un écosystème de partenaires. Il facilite tout d’abord la recherche, l’identification et l’évaluation des partenaires. Il offre ensuite des outils pour assurer une meilleure coordination, la gestion des différents projets et la mesure de la performance.

En plus d’offrir un soutien stratégique, l’entreprise centrale bénéficie d’une vision d’ensemble et mesurable de son écosystème de partenaires. Cet apport permet de gagner en expertise et d’enrichir sa vision des projets.

En tant que plateformes open innovation, ces logiciels inventent de nouvelles manières de travailler ensemble. Ils viennent en appui des managers et facilitent la gestion de projets communs pour les différents acteurs. En centralisant des outils adaptés à tous les profils, les logiciels pour entreprise étendue facilitent la co-activité. Ces fonctionnalités collaboratives permettent la mise à jour en temps réel des projets et stimulent les feedbacks..

Choisir un logiciel pour entreprise étendue : les critères à privilégier

Permettre la recherche, l’identification et la gestion des partenariats

Un logiciel pour entreprise étendue doit permettre de réduire le temps d’identification des partenaires stratégiques et d’éviter les doublons. Pour ce faire, il doit proposer une base partenaires collaborative. Cette dernière peut, par exemple, regrouper un ensemble de fiches, associées à chacun des partenaires (informations de contact, historique des échanges, brevets, compétences clés, etc.). Celles-ci doivent pouvoir être mises à jour par les partenaires et salariés habilités. Pour faciliter la préparation des réunions, ces profils partenaires doivent être exportables sous forme de slides. Pour éviter les doublons de demandes et savoir à quel stade se situe chacun des partenariats, ces fiches doivent également proposer un historique des échanges et de la relation.

Pour que cette base de partenaires soit aussi ergonomique que facilitatrice, une fonctionnalité de recherche est indispensable. Elle facilitera la veille interne et permettra un filtrage par clusters thématiques (type de partenaire, expertise technologique, actualités, accord de confidentialité contracté ou non, actif ou archivé, etc.).

Ensuite, pour accompagner le sourcing de partenaires, un logiciel pour entreprise étendue doit permettre la génération de landing pages d’appel à candidature. Ce type de fonctionnalité permet à l’entreprise leader de compléter son vivier de partenaires potentiels en les faisant venir directement à elle.

Offrir des fonctionnalités collaboratives efficaces

Il est indispensable qu’un logiciel pour entreprise étendue propose des fonctionnalités collaboratives. Celles-ci permettront de structurer les nombreux échanges, de suivre des projets communs et de garder un historique des actions de chacun. En permettant aux collaborateurs externes et internes de rester en contact permanent, ces fonctionnalités évitent la dilution des projets.

Exemples de fonctionnalités collaboratives : 

  • Discussion reliée à chaque fiche partenaire, agenda de contact, espace de stockage personnel et partagé
  • Possibilité d’inviter des partenaires externes sur la plateforme sans qu’ils ne détiennent de compte personnel
  • Centralisation des informations rattachés à chaque partenaire, maquettes/POC partagés, ou encore un espace regroupant l’ensemble des tâches à entreprendre dans le cadre d’un partenariat

Favoriser l’application d’une méthodologie commune

Pour simplifier la gestion des partenariats et fédérer les équipes autour d’une vision centrale, un logiciel pour entreprise étendue doit favoriser l’application d’une méthodologie commune à chaque étape de la chaîne de création de valeur. Il doit notamment permettre le suivi d’un processus commun et didactique. Cela permet notamment de suivre étape par étape un partenaire en fonction de son statut – à savoir, de son identification jusqu’à l’application concrète d’un de ses use cases. Pour information, un use case définit le besoin auquel peut répondre le partenaire et sur quel sujet il est possible de travailler avec lui.

Ce type de logiciel doit également regrouper l’ensemble des use cases rattachés à chacun des partenaires. Cette base doit ainsi centraliser l’ensemble des use cases passés, en cours ou en attente, et proposer une fonctionnalité de recherche. Pour permettre l’application d’une méthodologie commune, chaque use case doit être associé à une « bulle collaborative ». Celle-ci réunit l’ensemble des membres en charge de celui-ci, les documents essentiels à son suivi, un chat, un historique des échanges, etc. Dans ce cadre, la possibilité de générer une « to-do list » commune est de mise. L’outil permet ainsi à chaque collaborateur et manager d’avoir une vue d’ensemble des tâches réalisées, en cours ou à venir en lien avec un use case.

Permettre le partage d’information et les feedbacks

Pour éviter l’enlisement des projets, un logiciel pour entreprise étendue doit stimuler la cohésion d’équipe. Pour ce faire, il doit faciliter la génération d’idée et mettre à profit la force du « travailler ensemble ».

Exemples de fonctionnalités incitant au feedback et au partage d’information : 

  • Possibilité de donner son avis ou de faire part d’une idée en rapport avec un projet
  • De rajouter des commentaires à propos des partenaires
  • D’ajouter des pièces-jointes importantes aux fiches projets et partenaires
  • De mentionner ses collaborateurs pour qu’ils soient notifiés de l’ajout d’un commentaire
  • Ou encore, de donner des feedbacks sur l’avancée des projets et la complétion de fiches partenaires

Possibilité d’évaluer les projets et les partenariats

Pour optimiser un écosystème de partenaires, un logiciel pour entreprise étendue doit permettre l’évaluation de la performance. En tant que centre d’analyse stratégique, il doit être à même de générer des rapports de KPIs business pour mesurer le succès des partenariats et projets. Ces indicateurs aideront à isoler l’apport de chaque acteur aux performances de l’entreprise leader. Pour plus de praticité, le logiciel doit offrir un accès à des chiffres agrégés. Néanmoins, il est important qu’il détienne une option d’exportation des données brutes vers un tableur.

Un logiciel pour entreprise étendue doit aussi offrir des outils d’évaluation permettant de sélectionner les meilleurs partenaires.

Pour compléter ces données et valoriser la force du groupe, un logiciel pour entreprise étendue doit faciliter l’évaluation des use cases par les collaborateurs. Certaines fonctionnalités permettent l’envoi de demandes d’évaluation aux salariés ayant participé à la concrétisation du use case ou échangé avec un partenaire. Ils doivent pouvoir leur donner une note (sur 5 par exemple) en fonction de critères fiables.

L’ergonomie

Pour susciter l’engagement des collaborateurs et s’adapter à des profils hétérogènes, un logiciel pour entreprise étendue doit être ergonomique. Les informations doivent être facilement accessibles et permettre une prise en main rapide : aides visuelles, raccourcis, environnement contrasté, etc.

Il doit permettre la création de profils utilisateurs personnels rattachés à l’ensemble des collaborateurs ou partenaires. Cette fonctionnalité permettra au logiciel de proposer une navigation adaptée :  

  • Historique des dernières pages parcourues
  • Réception et paramétrage des notifications
  • Vue globale des partenaires avec lesquels ils sont en contact
  • Possibilité d’éditer leur profil personnel (expertises de rattachement, compétences, fonction, image de profil, etc.)
  • Discussion liée à chaque partenaire/use case
  • Use cases auxquels ils sont rattachés, etc.

 Enfin, pour éviter la fuite de données sensibles, un logiciel pour entreprise étendue doit permettre la gestion de la confidentialité et des droits. Il doit ainsi donner des accès différents en fonction du niveau hiérarchique et des rôles de chacun. Certaines informations doivent aussi pouvoir être rendues confidentielles pour l’externe.

A la recherche d’un logiciel pour entreprise étendue ? : Découvrez la solution Hype Partnering

Sources

DEFÉLIX, Christian et PICQ, Thierry, 2013. De l’entreprise étendue à la «gestion des compétences étendue»: enjeux et pratiques en pôles de compétitivité. @GRH. 30 août 2013. Vol. 7, n° 2, pp. 4166. www.cairn.info - Publisher: Association de Gestion des Ressources Humaines

Entreprise étendue: retour sur ce concept et ce qui sy cache | Ideapps [en ligne]. 20 avril 2020. [Consulté le 12 avril 2022]. Disponible à l’adresse: https://www.ideapps.fr/concretement-quest-ce-que-cest-que-lentreprise-etendue

L’entreprise étendue, 2019. [en ligne]. [Consulté le 13 avril 2022]. Disponible à l’adresse: https://www.leslivresblancs.fr/dossier/lentreprise-etendue

Les cinq commandements de l’entreprise étendue, 2019. Les Echos. [en ligne]. [Consulté le 13 avril 2022]. Disponible à l’adresse: https://www.lesechos.fr/idees-debats/leadership-management/les-cinq-commandements-de-lentreprise-etendue-1245206

Les entreprises étendues à l’ère de la «startup nation», 2018. Monde des grandes écoles et universités. [en ligne]. [Consulté le 13 avril 2022]. Disponible à ladresse: https://www.mondedesgrandesecoles.fr/les-entreprises-etendues-a-lere-de-la-startup-nation/

 Que signifie le concept d’entreprise étendue en 2020? Guide complet, 2019. Kicklox. [en ligne]. [Consulté le 13 avril 2022]. Disponible à ladresse: https://www.kicklox.com/blog-client/entreprise-etendue/

 

Lire le chapitre
Ophélie VIVIER-BOUDRIER

Ophélie VIVIER-BOUDRIER

Ophélie a travaillé pendant de nombreuses années dans le domaine des medias et du digital. Aujourd'hui, elle accompagne les clients de HYPE Innovation du déploiement de la solution jusqu'au succès de
PlusMoins

Commentaire